SUD-Rail
MENU

Bilan social du groupe SNCF ! 5000 suppressions d’emploi en 2 ans !

Année après année, le constat se répète, le bilan social est sans cesse plus sombre. Les effets de la loi dite du « Pacte ferroviaire » qui instaure la vente à la découpe de la SNCF se font sentir. Les réorganisations destructrices de nos emplois, de nos collectifs et conditions de travail se multiplient. Le bilan social 2020 présenté lors du Comité de Groupe SNCF confirme la trajectoire mortifère des années précédentes. Certaines catégories de salarié-e-s sont plus impactées que d’autres.

Entre 2018 et 2020, c’est 6000 suppressions d’emploi chez les agents d’exécution pendant que chez les cadres c’est + 1000 !!!

Non seulement la trajectoire emploi est catastrophique, mais elle impacte surtout les agents de terrain. C’est ainsi qu’en 2 ans, pendant que près de 6000 emplois étaient supprimés chez les salarié-e-s directement en contact avec la production, l’effectif des cadres voyait sa population augmenter.
Une ultra spécialisation qui conduit à multiplier les entités et engendre un accroissement du taux d’encadrement
La Fédération SUD-Rail l’avait annoncé. Le découpage par activité et par ligne pour créer d’innombrables filiales afin de répondre aux futurs appels d’offre engendre quasi mécaniquement un accroissement du taux d’encadrement. Là où certains établissements assuraient la production sur deux, trois ou quatre lignes ferroviaires, la direction a créé autant d’établissements qu’il y a de lignes pour détourer ce qui sera les futures filiales qui répondront aux appels d’offre. Et pour chaque nouvelle entité créée il faut engager de nouveaux cadres pour les gérer.

Pire, non seulement c’est moins 6000 postes chez les agents d’exécution mais en plus, en les spécialisant et en les isolant dans une activité là où auparavant ils pouvaient assurer la production sur plusieurs lignes, c’est directement la qualité du service rendu aux usagers qui est dégradée.

Un taux d’encadrement record

C’est le résultat de la politique de l’entreprise qui, depuis plusieurs années, a multiplié les structures et donc les interfaces.

En éclatant l’entreprise en 5 SA, en généralisant la gestion par activité, en morcelant les activités par ligne, il a fallu recruter des cadres pour contractualiser et facturer entre les structures.
Ce système rigidifie les organisations et les méthodes, les fragilise et conduit à un morcellement des organisations, à des démutualisations massives et à des segmentations de compétences.

A l’arrivée, ce choix stratégique rend le système plus lourd et plus couteux.

En 2018, 51% de cadres et maitrises
En 2020, 53 % de cadres et maitrises

« Le salaire moyen à la SNCF, c’est 3200 € »
OUI MAIS…

L’ensemble des rémunérations des agents d’exécution seraient en dessous du SMIC si elles n’étaient pas compensées par le dispositif de Prime de Fin d’Année !!!

Une moyenne tirée vers le haut par les plus gros salaires

Rémunération moyenne mensuelle des cadres sup : 8541 €
Pour les 10 plus hautes rémunérations :
418 700 € annuels
34 890 € mensuels

Quand on supprime 6000 postes sur les bas salaires et quand dans le même temps, on recrute plus de 900 cadres, forcément, ça pèse sur la moyenne.

De 2018 à 2020
Accident de trajets +41%

Ce chiffre interroge alors que la crise sanitaire a imposé largement le recours au télétravail.

Des cheminot-e-s de plus en plus âgé-e-s

Les différentes contre-réformes des retraites contraignent les cheminot-e-s à travailler plus longtemps.
Dans le même temps, les conditions de travail et la faiblesse des salaires n’attirent plus les jeunes.

Tranche d’âge 18 à 24 ans : 2612 agents
+ de 55 ans : 12370 agents

Il y a presque 5 fois plus d’agents de plus de 55 ans que d’agents dans la tranche d’âge 18/24 ans.

Le projet « Tous SNCF » tant porté et loué par Farandou et consorts, c’est de la com !!! La réalité des cheminot-e-s, c’est la dégradation des conditions de travail et le sous-effectif organisé. C’est toujours moins d’agents de terrain pour toujours faire plus.
Une seule solution organiser la lutte et se battre !!!


Documents à télécharger

  Bilan social du groupe SNCF ! 5000 suppressions d’emploi en 2 ans !
Accéder à l'agenda complet

Les actualités SUD-RAIL

Bilan social du groupe SNCF ! 5000 suppressions d’emploi en 2 ans !
Année après année, le constat se répète, le bilan social est sans cesse plus sombre. Les effets de (...)
RIEN POUR 2021, PAS GRAND-CHOSE POUR 2022 LE COMPTE N’Y EST PAS !!
La négociation salariale de ce jour se tenait dans un contexte conflictuel important. Les (...)
Journée internationale de lutte contre les violences faites aux femmes
La Fédération SUD-Rail est un syndicat de luttes et de transformation sociale. L’égalité entre les (...)
SUD-Rail SIGNE L’ACCORD EGALITE PRO, MAIS AVEC DES RESERVES !
Depuis fin 2018, la SNCF prolongeait le précédent accord, car les négociations entamées pour son (...)
Voir toutes les actualités